Pourquoi investir sur les salariés-parents en entreprise ?

Les salariés sont en demande de qualité de vie au travail. Ils sont en demande de pouvoir concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle.

Les pères et les mères salariés sont en faveur du télétravail, des crèches d’entreprises, des horaires souples, de la conciergerie. En effet, souvent les deux parents travaillent et les papas s’investissent aujourd’hui plus facilement auprès de leurs touts petits enfants

Le désir de ces parents est d’associer la performance et le bien-être et pas l’un au détriment de l’autre.

Imaginez que vous travaillez au sein d’une entreprise qui est à l’écoute de vos préoccupations familiales.

Imaginez que vous savez que votre manager comprend ce type de difficultés et vous aide de son mieux pour que vous puissiez, tout en faisant votre travail, gérer sereinement votre situation personnelle.

N’aimeriez-vous pas sincèrement travailler pour cette entreprise ?

Les entreprises qui se préoccupent de l’environnement autour de la vie de leurs salariés montrent ainsi leur intérêt véritable au bien-être de leurs collaborateurs.

Elles savent que les interactions vécues en dehors du travail ont un impact sur la vie professionnelle et que la vie familiale possède un impact majeur.

On sait que l’arrivée d’un enfant est un point sensible dans la carrière d’un collaborateur, et que cela représente parfois une complexité pour l’entreprise mais également un réel enjeu de société.

  • 40% des femmes se disent stressées à l’idée d’annoncer leur grossesse à leur hiérarchie (1)
  • 1 mère active sur 4 s’est sentie mal accueillie au travail à son retour de congé maternité (2)
  • 3/4 des mères actives trouvent difficile de concilier vie professionnelle et familiale (2)
  • Deux ans de retard en moyenne dans sa carrière pour une femme à chaque grossesse (3)
  • 4% des congés parentaux sont pris par des hommes (4)

Enquête Observatoire de la Parentalité 2012 – (2) enquête Maman Travaille 2016 – (3) enquête Journal des Femmes 2013 (4) étude OCDE 2016

Les entreprises qui investissent dans les salariés-parents, en les accompagnant pour mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle reçoivent, en retour de l’engagement, de la reconnaissance ainsi qu’une fidélité supplémentaire de la part de leurs collaborateurs.

Cerise sur le gâteau, leurs salariés devenus parents vont développer, grâce à la relation avec leurs enfants, des nouvelles compétences (cf article sur les soft skills) comme la gestion des priorités, la gestion de conflit, la patience, l’écoute, l’adaptation, la remise en question qui sont aussi utiles à l’intérieur de l’entreprise.

La signature par de nombreuses entreprises de la « Charte de la Parentalité en Entreprise » semble montrer un intérêt grandissant des entreprises pour cette thématique de la parentalité en entreprise.

Cette charte poursuit trois objectifs :

  • Faire évoluer les représentations liées à la parentalité dans l’entreprise,
  • Créer un environnement favorable aux salariés-parents, en particulier pour les femmes enceintes,
  • Respecter le principe de non-discrimination dans l’évolution professionnelle des salariés-parents.

Selon le baromètre 2018 de l’observatoire de la parentalité en entreprise*, l’équilibre des temps constitue une préoccupation pour les salariés mais également un enjeu crucial pour les entreprises.

À la question posée dans le baromètre 2018 :

Diriez-vous qu’aider les salariés à mieux équilibrer leurs temps de vie peut avoir un impact très important, assez important, peu important ou pas du tout important en matière de :

qualité de vie au travail

Les résultats montrent qu’un meilleur équilibre des temps améliorerait la qualité de vie des salariés et la santé au travail (pour 95 %, dont 66 % de manière très importante), le climat social (94 % et 54 %) ou l’engagement personnel (92 % et 51 %).

Les salariés-parents sont ceux qui sont les plus sujets au stress et qui sont les plus susceptibles de bénéficier des actions de prévention proposées par l’entreprise dans le domaine de la parentalité.

Selon l’observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise, 100 € investis en faveur de la parentalité rapportent 108 € à l’employeur.

Au-delà de la signature d’une charte de parentalité, que peuvent proposer les entreprises sur ce domaine ?

Comment développer la parentalité en entreprise ?

Les entreprises avant-gardistes qui ont investi dans le domaine de la parentalité, le font à partir :

  • dateliers de discussion: échanges sur les difficultés rencontrées et partage de bonnes pratiques pour concilier vie personnelle et vie professionnelle
  • d’animation de conférences: comment mettre les softs skills développés dans le cadre de la parentalité au service de l’entreprise ?,…
  • de formation de managers: sensibilisation au sujet de la parentalité
  • de séances de coaching pour les nouveaux parents salariés après l’arrivée d’un enfant, le retour au travail après un congé maternité, paternité ou parental,…

Alors ferez-vous partie de ces entreprises qui font de la parentalité un axe à prendre en compte dans leur politique RH ?

Comme disait John BOWLBY (Créateur de la théorie de l’attachement) « Une société qui tient à ses enfants doit veiller sur leurs parents »

Thierry CHAUME
Coach professionnel
www.competenceshumaines.fr

Source : *Baromètre observatoire OPE UNAF 2018 http://www.observatoire-equilibre.com/wp-content/uploads/2018/06/BAROMETRE-OPE-2018-VD-VALIDJBdu280518-FOCUSUNAFdu210618.pdf

http://www.observatoire-equilibre.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *