Pourquoi le fait d’exprimer ses émotions est un atout pour l’entreprise ?

« Si tout le monde se met à exprimer ses émotions, cela va devenir impossible de travailler ensemble ! ».

Cet argument a longtemps prévalu dans les entreprises afin de ne pas encourager l’expression émotionnelle des collaborateurs.

L’entreprise a souvent prôné une séparation stricte entre la vie personnelle et la vie professionnelle, ce qui a eu pour effet de limiter l’expression émotionnelle des salariés à l’intérieur des entreprises.

J’aimerai attirer votre attention sur le fait que c’est tout simplement impossible à appliquer.

Vous imaginez, en tant que manager ou en tant que collègue, dire à une personne qui rencontre des problèmes dans sa vie personnelle comme un divorce, ou qui vit avec un enfant malade ou bien qui vient de subir le décès d’un de ses parents :

« Bon maintenant que tu as franchi la porte de l’établissement, tout cela doit rester en dehors, cela n’existe plus durant tes horaires de travail, mais tu pourras récupérer tes émotions si tu le souhaites à la fin de ta journée ».

Vous voyez bien la difficulté pour arriver à un tel résultat.

Les émotions sont des réactions physiologiques incontrôlables

Il ne suffit pas de dire aux collaborateurs que l’entreprise n’est pas le lieu de l’expression de la colère, de la tristesse ou de la joie intense.

Certes, nous pouvons nous empêcher de parler de notre vie privée au travail, mais nous ne pouvons pas nous empêcher d’y vivre des émotions, car les émotions sont des réactions spontanées et physiologiques du corps.

Une émotion apparaît suite à un événement déclencheur précis qui a été perçu par nos sens ou créé par nos pensées. Être en face ou imaginer être en face d’une menace ou d’une situation inconnue génère une émotion de peur. Vivre une réussite ou un moment de partage permet de ressentir une émotion de joie.

Ces événements déclencheurs provoquent des alarmes dans notre corps qui engendrent des sensations corporelles. En cas de colère par exemple, on constate une augmentation du rythme cardiaque et de la température corporelle, une tension dans la mâchoire et les poings qui se serrent.

processus émotionnel
Processus émotionnel

L’entreprise est un lieu de vie et d’émotions.

Le monde du travail est un lieu de vie où l’on peut rencontrer de nombreux événements déclencheurs. Par exemple, ma collègue ne m’a pas informé de la réunion d’équipe qui a eu lieu hier, mon chef n’a pas voulu me donner mes vacances au mois de juillet, un de mes clients m’a raccroché au nez, mon entreprise a annoncé une baisse de production et une diminution d’effectifs, etc…

Jusqu’à présent, tous ces événements devaient être vécus en silence par le collaborateur, sans faire trop de vagues. Les seuls autorisés à exprimer leurs émotions de colère, de peur, de tristesse, de joie étaient les représentants du personnel. En plus d’être les représentants des revendications du personnel auprès de la direction, ils devenaient de facto les représentants de leurs émotions non exprimées.

Hélas, la nature est ainsi faite que l’on ne peut vivre ses émotions par procuration car elles nous sont individuelles et se vivent à l’intérieur de notre corps.

Alors pourquoi libérer les émotions en entreprise ?

Parce qu’il est important de comprendre que nos émotions sont nos alliées dans la vie de tous les jours. En effet, nos émotions décrivent qui nous sommes vraiment, elles nous donnent notre motivation et surtout elles servent à nous réparer pour passer à autre chose.

Vous connaissez sûrement des personnes qui ressassent en permanence la difficulté qu’elles ont vécue avec telle personne et qui, dès que l’occasion se présente en profite pour continuer à régler leurs comptes des mois voire des années après que l’événement ne se soit déroulé.

Vous connaissez aussi des personnes qui sont en suractivité au travail et qui à bouts de force vivent un burn-out.

Vous connaissez aussi des personnes qui ont perdu leur motivation au travail.

Quel est le point commun entre  ces personnes ?

C’est la non prise en compte de leur état émotionnel et la non verbalisation de leurs émotions.
Or, notre état émotionnel nous informe de notre état d’être, il nous prévient comme une alarme qui s’allume sur le tableau de bord de notre voiture que si l’on ne fait rien, il va y avoir un problème plus grave par la suite à gérer.

Exprimer ses émotions sans crainte, pouvoir être écouté, entendre l’alarme sonner avant que le « pétage de plomb » ne s’opère, participe à une bonne gestion émotionnelle.

Le manager qui ne prendrait pas en compte l’état émotionnel de son collaborateur, qui mettrait un couvercle sur le dessus au nom de la règle habituelle que l’entreprise n’est pas là pour gérer ce genre de choses, prend le risque d’être avec une bombe à retardement qui pourra causer encore plus de dégâts avec le temps

Les neurosciences ont aussi montré qu’il y avait toujours à l’origine d’une pensée rationnelle quelque chose d’émotionnel (cf le livre « L’erreur de Descartes » du neuropsychologue Antonio Damasio).

Comme le dit Antonio Damasio : « L’être humain est irrationnel et prend ses décisions d’une manière émotionnelle car le cerveau qui pense, qui calcule et qui raisonne, est le même qui rit, qui pleure, qui éprouve du plaisir et du déplaisir ».

Il est temps de comprendre que les émotions ne restent pas à l’extérieur de l’entreprise mais qu’elles se situent aussi à l’intérieur. Comprendre également que nos émotions sont nos alliées et pas nos ennemies.

Comment agir pour libérer les émotions avec le coach ?

Le coach peut aider les entreprises à avoir un regard plus positif sur l’expression des émotions des collaborateurs.

Il donne des outils aux managers pour gérer, voire encourager, l’expression émotionnelle de leurs collaborateurs.

Il apprend aux collaborateurs à exprimer leurs émotions avec des outils de communication non violente et des techniques corporelles.

Le coach sait écouter et accueillir les émotions en toute bienveillance.

Thierry Chaume

Coach professionnel, Formateur, Conférencier

www.competenceshumaines.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *